Get Your Shit Together*

Soyons clairs, on s'est tous déjà planté.
Peut-être pas à grande échelle mais, sous quelque forme que ce soit, d’une manière ou d’une autre,
on a tous échoué. 

Au départ, nous voulions parler de l'erreur. 

 

Nous nous sommes d'abord intéressés aux glitchs: nos images déformées par l'erreur informatique. Puis nous nous sommes intéressés aux petites équivoques sans importance, aux grandes erreurs de l'histoire, aux pourtours et aux incohérences des cadres qui définissent notre vision du monde. 

 

Nous voulions parler de nous, Gabriel et Luca, de notre peur d'agir et de notre peur de nous tromper. Cette émotion, nous l'avions déjà ressentie tous les deux. Nous voulions essayer de capturer le moment précis où une erreur advient: ce moment où tout bascule, tout devient noir et l'on se perd. C'est la chute. 

 

Ce qui nous intéresse dans l'erreur, c'est la crispation qu'elle engendre et qui nous semble exponentielle: plus nous vivons des échecs et plus notre peur d'agir augmente, pour finalement nous retrouver face à un monde où tout nous semble trop grand, trop dangereux, et où nous n'agissons plus. 

 

Durant deux années de recherche, Nous avons entrepris un long road-trip qui nous a fait traverser plusieurs continents, à la recherche d’inspirations sur le thème de l’erreur. Durant notre parcours, nous avons fait plusieurs rencontres fortuites, que nous avons filmé. 

 

Puis, une nuit d’été, nous avons rencontré un homme qui avait vécu une immobilité extraordinaire :

Pourquoi un homme a passé 6h22 minutes dans une station essence, le pistolet de la pompe en main, sans bouger, sans rien faire ? 

 

Cet homme a à peu près notre âge, il a subi lui aussi toutes les critiques sur notre génération: la génération privilégiée pour qui tout est servi sur un plateau, la génération qui ne fait pas de révolution, la génération qui reste le plus longtemps chez ses parents, la génération chômeurs, la génération assistée par les machines et la technologie. Il est né avec internet et les smartphones, il vit ses premières années d'adulte dans l'ère post- industrielle, face à l'économie de masse, à la surproduction, aux machines autonomes, à la surpopulation, à l’essoufflement de la planète, à l'extinction de la nature. Qu’est-ce qui a causé son immobilité ? Un burn out ? Une crise de panique ? un moment de réflexion ? un acte de rébellion ? 

 

Ce jeune homme est devenu notre ami. Nous l'avons appelé Sam. Nous écrivons son histoire.

* Get your shit together: (expression parlée) Littéralement: mets ta merde ensemble. Signifie: ressaisis-toi, reprends-toi.

Prélude:

 

Voix-off:

 

le spectacle commence avec 8 minutes de retard

c'est toujours compliqué de commencer

quelle est la première image?

le premier mot?

nous sommes à Bologne

le 21 Mars 2019

nous sommes ensemble

vous qui regardez cette scène vide

nous qui sommes derrière le rideau, à droite,

si vous regardez bien vous le verrez bouger

cela fait 12 mois que nous avons commencé à travailler sur ce spectacle

12 mois c'est long

nous derrière le rideau nous pensons à vous

il y a 12 mois

où étiez vous?

Que faisiez vous?

Qui étiez vous?

Vous avez décidé de passer cette soirée avec nous, merci

il y a 12 mois nous ne savions même pas que vous seriez ici ce soir

et vous non plus.

et pourtant, on pensait déjà à vous

c'est un peu comme une histoire d'amour qui commence

ici, ce soir,

entre nous.

Bientôt nous allons rentrer.

On espère que vous ne verrez pas notre stress.

Parce que nous sommes stressés

quand même

un peu

mais on fera de notre mieux

on espère que ça marchera bien

nous rentrons.

 

les deux comédiens entrent sur scène de manière simple mais cérémoniale.

Ils s'assoient à la table. Ils ajustent leurs micros, ouvrent leurs ordinateurs devant eux. Se regardent.